Jeudi de l’Ascension en nouvelle lune

by Yann | 23 mai 2017 10:03

Ce 25 mai est un jour où les énergies sont influencées par deux phénomènes : l’ascension et la nouvelle lune, jour ainsi favorable pour mener des actions énergétiques complémentaires.

Jeudi de l’ascension

C’est le jour symbolique de l’ascension de Jésus, qui permet la montée en vous des énergies masculines œuvrant sur la mise en matière des choses. Vivre cette journée en conscience permet à votre âme de prendre les énergies nécessaires pour la guider vers une voie plus spirituelle.
Cela permet de développer véritablement votre centre du haut, hors du mental, de stopper le discours intérieur afin de ressentir la véritable nature des choses. Méditez et laissez-vous baigner par les vibrations du monde de lumière, laissez votre âme s’envoler vers de nouveaux cieux, vous vous connecterez ainsi aux énergies les plus subtiles qui nous entourent.

Nouvelle lune

Cette nouvelle lune porte les énergies des gémeaux, permettant l’intellectualisation des énergies mais aussi la compréhension de la dualité. Demandez à la lune de vous aider à sortir de la dualité tout au long de son prochain cycle. Qu’elle vous aide à l’intégrer que nous sommes tous co-créateurs de la réalité et donc tous responsables de notre quotidien. Demandez-lui de vous aider à comprendre les raisons cachées de ce qui advient : par exemple, que les choses « négatives » qui nous affectent nous aident, en réalité, à progresser…

Extrait du calendrier des initiés 2017[1] réalisé par Ariane, formatrice de l’école Ôvilorôi.

Destiné aux amateurs du travail sur soi en conscience, ce calendrier synthétise toutes les dates de l’année où les énergies sont plus favorables pour des actions particulières.

en savoir plus : www.verslinfinitude.fr[2]

 

 

Endnotes:
  1. calendrier des initiés 2017: http://www.verslinfinitude.fr/calendrier-initiatique-2017.html
  2. www.verslinfinitude.fr: http://www.verslinfinitude.fr/index.html

Source URL: http://www.oviloroi.com/jeudi-de-lascension-en-nouvelle-lune/


Retrouvez vos dons

by Yann | 19 mai 2017 16:02

Pour la majorité des individus, les dons sont des « facilités » que nous possédons à la naissance, sans qu’il soit possible d’en expliquer l’origine. En réalité, les dons sont des capacités spécifiques, qui nous sont octroyées par des présences spirituelles lors de notre évolution. Il est vrai que, même si la plupart des humains naissent avec des dons, ils ignorent presque toujours leur existence et ne savent pas non plus comment les retrouver…

D’où proviennent les dons ?

• Il y a ceux que nous possédions dans des vies antérieures et que nous pouvons retrouver dans cette vie. Il faut savoir que les dons se situent dans le corps causal, que ce corps-là perdure après la mort et nous suit à travers nos incarnations successives. Il est possible de conserver au maximum quatre dons que nous possédions dans les vies précédentes.
• Il y a ceux qui nous sont légués par nos ancêtres. Nous devons pour cela purifier nos lignées, afin qu’ils puissent nous les transmettre.
• Il y a ceux qui nous sont transmis par des membres de notre famille toujours en vie. Ces dons ne peuvent être conservés par le donneur et sont souvent transmis par les anciens à la veille de leur mort s’ils en ont le temps !
• Enfin, il y a ceux qui sont offerts par des présences spirituelles lors de cette incarnation. Les plus connus sont les dons de l’Esprit Saint, mais il existe bien d’autres présences spirituelles qui peuvent nous transmettre un don.


Existe-t-il plusieurs catégories de dons ?

Hormis le fait qu’il existe une multitude de dons différents, les dons peuvent être classés en deux grandes catégories. Les dons majeurs accordés par des présences galactiques de la 71e dimension et les dons mineurs accordés par des présences spirituelles de notre système solaire, le plus souvent les vingt-quatre divinités terrestres, mais il peut s’agir également des archanges, des Elohim, des Bouddhas ou d’autres présences spirituelles. Les dons majeurs possèdent généralement un vaste champ d’action, alors que les dons mineurs sont souvent plus spécialisés. La plupart d’entre nous possèdent entre un et quatre dons de naissance. Il est important de les retrouver, afin de nous épanouir pleinement dans notre incarnation actuelle.

Comment retrouver ses dons ?

La méthode que je propose est très simple, pour qui sait communiquer avec les présences invisibles. Il suffit de demander à son ange gardien combien de dons nous possédons et ensuite de déterminer leur nature. Pour cela, vous devez poser un certain nombre de questions pour découvrir dans quel domaine s’exerce ce don (thérapie, communication, sacré, art, création, etc.). Vous pouvez aussi essayer de communiquer avec l’ange par télépathie et ensuite, vérifier (par une question fermée) si vous avez bien reçu la bonne réponse.

Dans tous les cas, pour utiliser un don que vous possédez, il est nécessaire de demander au préalable son activation. Quand vous ferez cela, la présence invisible liée à ce don se manifestera sur vous et vous pourrez communiquer avec elle, pour avoir diverses précisions sur la meilleure mise en œuvre du don qu’elle vous accorde. Le meilleur moyen d’intégrer le don est de méditer avec la présence qui vous l’octroie, à moins qu’elle ne vous propose une autre solution. Mesurez, avant et après, le taux d’intégration sur un biomètre 100 %.


J’ai, par exemple, une amie qui a le don de cueillir et de composer des préparations médicinales à base de plantes. Nous avons fait l’expérience de mesurer le niveau vibratoire d’une ortie cueillie sans rien faire de spécial. La plante avait une vibration d’environ 400 %. Puis, elle a demandé à son don de se révéler et une présence de l’intraterre de la 24e dimension s’est manifestée sur elle. En renouvelant l’expérience sur une nouvelle ortie, la plante a manifesté une valeur énergétique proche de 3000 %, c’est-à-dire une vibration environ sept fois plus forte !

Les dons sont comparables à des capacités, spiritualisées par les présences qui œuvrent en communion avec vous. Ceux qui les utilisent consciemment, en appelant leur don (télépathiquement), profitent pleinement du cadeau qui leur est offert.

Découvrir son (ou ses) don(s) permet parfois de s’orienter vers une activité que l’on pressentait, mais dans laquelle on n’osait pas se lancer. Le soutien de la présence qui accorde le don garantit que cette activité a de fortes chances de s’épanouir (et vous avec) pour le plus grand bien de ceux qui en bénéficient. Les dons karmiques sont souvent liés à des activités ou des hobbies que vous aviez dans d’autres vies. Les dons ne sont pas d’emblée acquis à 100 %, car il est nécessaire parfois de retrouver la connaissance que l’on avait acquise dans un domaine particulier. Vous pouvez tester sur un bio- mètre en %, le taux d’intégration de votre don.

N’oubliez pas, quand vous utilisez vos dons, de remercier les présences qui vous les ont accordés !

 

[1]

Biomètre 100%

télécharger le biomètre[2]

 

extrait du livre connais-toi toi-même, tome 1[3]

 

Endnotes:
  1. [Image]: http://www.oviloroi.com/wp-content/uploads/2017/05/biometre-100pour100.jpg
  2. télécharger le biomètre: http://www.oviloroi.com/wp-content/uploads/2017/05/biometre-100pour100.jpg
  3. connais-toi toi-même, tome 1: http://shop.oviloroi.com/index.php/livre/connais-toi-toi-m%C3%AAme-et-tu-conna%C3%AEtras-l-univers-et-les-dieux-detail

Source URL: http://www.oviloroi.com/retrouvez-vos-dons/


La communication avec les animaux

by Yann | 11 mai 2017 12:15

Grâce au clair ressenti, Marie Christine a pu développer un don qu’elle ressentait sans pouvoir l’expliquer ni le développer pleinement. Elle raconte ici son histoire et nous livre son expérience de communication subtile avec les animaux.

Depuis petite j’ai été en contact avec la nature, les animaux et le monde invisible, sans pouvoir y mettre de mots, ni provoquer des rencontres. C’était passif, des expériences bizarres, des sensations qu’un monde infini existait, mais que personne n’en parlait ou n’y croyait. Alors depuis mes 12 ans, j’ai lu des centaines de livres, sur le chamanisme, la magie, les sorties hors du corps, la méditation, l’hypnose, la médiumnité, la sophrologie, le bouddhisme et j’en oublie.

Pégases sous la lune[1]

J’ai été directrice d’un centre équestre, enseignante, sophrologue, peintre intuitive, mais toujours dépendante de phénomènes extérieurs qui me laissaient une sensation de joie et de dilatation parfois, ou bien consciente que j’étais « plombée » par quelque chose qui me faisait mal au milieu des omoplates, ou me serrait la gorge, ou me donnait envie de vomir. Mais je n’avais toujours pas trouvé de clés, pour reconnaître, nommer, et interagir avec ces Présences, positives ou moins positives ! C’était le flou total, et une certaine désespérance en ligne de fond entachait ma joie de vivre.

Puis vint le premier stage avec Yann : Comment communiquer avec les Présences invisibles par le clair ressenti ? Une révélation, la Clé que j’attendais et que j’étais prête à recevoir. Je me souviendrai toujours du soulagement que j’ai éprouvé quand j’ai pu reconnaître ce qui me plombait, disposer des moyens de m’en libérer, et, de l’immense joie de la première rencontre avec une petite ondine qui a dilaté mon cœur, voleté près de moi. Je l’ai vue, bleue électrique, et pleine de tant et tant d’amour à partager. Ce fut le début du ré-enchantement, dans une sécurité totale. Car les méthodes que Yann nous offre sont pratiques, vérifiables, reproductibles et sûres. Si nous les suivons, nous ne pouvons pas partir dans le délire. Je suis toujours revenue de ses stages plus centrée, mieux enracinée, et avec des perceptions de plus en plus fines.

Anila, huile sur bois[2]

Vers la communication subtile avec les animaux

Ensuite, eh bien ce fut le début d’un chemin, de nombreux stages avec Yann et à chaque fois des découvertes sur la voix du Soi en interaction avec Les Présences qui nous accompagnent. Celles de nos Anges Gardiens et de Mères Divines, Oh Amour et Gratitude ! Quelle merveille de rencontrer son ange quand on a aucune idée d’être accompagnée.

En premier vint le cygne, puis les dragons dont deux couples et leur progéniture vivent sur les bâtiments de la ferme. Un merveilleux petit dragon noir et un or sont sur ma voiture et viennent en stage avec moi ! Et petit à petit, sont venus un ours, des chiens loups, des dauphins, une licorne, un magnifique renne, une éléphante, et de nombreuses autres Présences Vivantes du Peuple Animal. Puis des rencontres magnifiques avec des Elfes de Cristal, des êtres venus d’autres espace-temps, intra ou extraterrestres, avec mes ancêtres aussi, à qui je rends grâce pour leurs transmissions de dons.

Tout cela a contribué à exercer et mieux maîtriser mon intuition, à me poser dans la confiance de mes perceptions avec l’assurance de pouvoir vérifier les infos grâce au clair ressenti et la perception des mouvements des champs énergétiques dont je me sers tous le temps lorsque je communique avec les animaux. Plus mes perceptions s’affinent grâce à l’aide de nos guides et amis invisibles, plus il me faut répondre à mon engagement de me mettre au service de la lumière en acceptant mes dons. Ce sera celui de la communication subtile avec les animaux.

La communication animale, comment ça fonctionne?

Tout simplement, je demande que l’on m’envoie une photo, par le net ou par courrier, avec, si les personnes le souhaitent, les questions qu’elles ont envie de poser. Il est possible aussi de ne poser aucune question et de laisser l’animal s’exprimer comme il le veut.

Pour me centrer, je fais régulièrement certains des exercices proposés dans le livre Connais-toi toi-même. Tous les jours : un nettoyage des corps éthérique, émotionnel et mental. Très souvent je prends le temps de monter doucement la merkabah, niveau par niveau. Et il m’arrive d’y combiner le Torus. Plus des combinaisons pour activer ensemble la clairvoyance, la médiumnité, la clair audience et la télépathie.

Ensuite eh bien je papote avec eux comme si j’étais avec mes amis humains.

Lors de ma première connexion avec l’animal, après avoir vérifié mes propres plans et pratiqué une petite méditation, m’être recentré et connecté avec mes amis invisibles, je teste tout de suite ses plans verticaux et horizontaux. Mes guides, un archange arc-en-ciel, une ancêtre et des animaux dont je ne peux révéler les noms me font clairement comprendre de ne pas communiquer avec l’animal lorsque ses plans sont décalés. Le simple fait de les tester me rend parfois malade physiquement (nausées, mal à la tête). Mes guides, m’arrêtent tout de suite et me disent alors : « Stop ! On s’en occupe, reviens dans deux heures ». Ou une journée, voire trois jours, comme cela m’est arrivé. Et lorsque je reviens, les plans de l’animal sont parfaitement calés, il est prêt à communiquer. Par contre, si j’oublie de vérifier les plans, et s’ils ne sont pas bien alignés, les communications sont complètement faussées !

Souvent les animaux se sentent soulagés par ce simple soin, qui n’est peut-être pas simple du tout d’ailleurs ! Vu que je ne fais rien, et que les Présences font tout. Bien sûr je suis dans un état méditatif et de gratitude, pendant tout le temps de cette communication. En moi, vivent ces magnifiques Présences de Lumière et d’Amour, en elles je vis la Source, je rends grâce. Sans les protocoles de Yann, ma capacité de communiquer avec les animaux n’aurait pas existé dans la matière et je serai restée dans de vagues perceptions inutiles au peuple animal.

Remerciements

À toutes les rencontres en stages, aux enseignants formés par Yann, à toi Mana, je rends grâce.
Vers mon jumeau cosmique que j’ai la chance d’avoir reconnu à 10 ans, Silence plein d’étoiles.
À Yann, ma gratitude infinie. Je n’ai plus de mots et ne peux que rayonner ces fréquences sublimes que tu nous as appris à recevoir et émettre pour le bien de tous les êtres vivants sur la Terre et au-delà.
Merci,

Marie Christine Holodenko Morisot

siteweb : www.communications-animales-et-peintures.com
email: mariechristineholo@orange.fr
Tél. : 02 38 31 81 25
Les Écuries du Moulin – 45290 Les Choux

 

Les deux tableaux illustrant cet article sont des créations de Marie-Christine :

Pégases sous la lune, détails
Un couple de Pégases ensemence le monde de petits Pegasons.
huile sur bois 120 x 120 cm

Anila
La robe de la déesse, à la fois arbre et nid, abrite quelques-uns des animaux de la création.
huile sur bois 80 x 60 cm

voir ses autres tableaux[3]

 

Endnotes:
  1. [Image]: http://www.oviloroi.com/wp-content/uploads/2017/05/pegases-sous-la-lune-détails.jpg
  2. [Image]: http://www.oviloroi.com/wp-content/uploads/2014/05/déesse-Anila.jpg
  3. voir ses autres tableaux: http://www.communications-animales-et-peintures.com/peintures-et-poemes.ws

Source URL: http://www.oviloroi.com/communication-avec-les-animaux/


Une approche visuelle des phénomènes invisibles

by Yann | 2 mai 2017 12:23

Une simple promenade peut devenir, pour quelqu’un d’attentif, l’occasion d’observer les forces cosmotelluriques à l’œuvre dans la nature. En effet, bon nombre de phénomènes géobiologiques provoquent bien souvent, par leur seule présence, des traces visibles à l’œil nu.

La faculté de ressentir ou de pressentir ces énergies est inscrite en chacun de nous. Les mesurer nous permet de valider ce ressenti et d’avoir des informations supplémentaires sur la nature des manifestations en présence. En comprenant comment l’énergie circule dans la nature, nous accédons à un niveau de perception permettant de décoder les mystères de la Terre Mère. C’est ce que nous pratiquons en bioénergie et en géobiologie lors de randonnées ou de découvertes de sites sacrés. Parmi les éléments déterminants dans ce type de recherches, nous allons trouver entre autres :

Les arbres

Ils sont très révélateurs des phénomènes invisibles d’un lieu.

Ainsi, les arbres foudroyés sont communément situés sur le croisement de cours d’eau souterrains.

Les grands arbres, eux, sont presque toujours près des vortex ou sur des cheminées cosmotelluriques ; il n’est pas rare qu’ils soient traversés par des réseaux sacrés. Ils sont souvent habités par des dévas de la nature. N’hésitez pas à communiquer avec eux, ils seront très heureux d’être remarqués et sollicités… Le vortex se trouvant généralement à la périphérie de l’arbre, essayez de percevoir son énergie autour du tronc. Vous sentirez des picotements dans la main, à l’endroit précis de son emplacement. Prenez le temps de vous asseoir dessus, détendez-vous et savourez ce qui se passe…

Les arbres « spiralés » ont fréquemment situés sur un vortex agissant sur leur croissance. Selon le sens de la spirale de l’arbre, on peut voir si c’est un vortex lévogyre ou dextrogyre.

Les arbres tordus ont grandi souvent sur, ou près de phénomènes négatifs (failles, cheminées négatives, réseaux négatifs, mémoires négatives) et parfois sur des phénomènes positifs (vortex, courants telluriques, réseaux de l’intraterre). Les arbres qui poussent sur des Ley lines, des cheminées intra-terrestres ou des courants telluriques, sont souvent gros et trapus.


Arbre spiralé sur un vortex de niveau 2 levogyre.

Arbre dévié par la présence d’un réseau Curry négatif horizontal.

Arbre traversé par une Ley line Mikaël de niveau 1.

 


Les traces d’animaux

Elles font partie des signes les plus révélateurs, en ce qui concerne la science tellurique.

Les sentiers de mammifères sont presque toujours situés sur des réseaux positifs.

Les sangliers affectionnent les réseaux plus larges, considérés comme sacrés. D’ailleurs, leurs lieux de rencontre sont presque toujours situés sur des croisements de réseaux sacrés et des vortex, signalés par des traces de fouille, des bauges où ils aiment nicher et se reproduire.

Les terriers des animaux tels que le blaireau ou le renard sont souvent à proximité de vortex. Même les taupes créent leur habitat dans des lieux très positifs, vortex, cheminées cosmotelluriques, etc. Leurs galeries suivent, la plupart du temps, des réseaux ou des phénomènes positifs.

Les lieux de repos, où l’herbe est couchée par les animaux, sont souvent situés sur des cheminées cosmotelluriques positives ou sur des esprits de la nature. En effet, leur présence est ressentie par les animaux comme un endroit de régénération !

Si les crottes des mammifères (chevaux, vaches, moutons, etc.) sont rassemblées dans un endroit du champ, soyez certain de la présence d’un phénomène positif (généralement une cheminée ou un vortex) sur cet emplacement. Il est ainsi très facile de détecter rapidement les phénomènes existants dans les prairies pâturées, car les animaux fréquentent davantage les endroits positifs.

Les fourmilières et les chats se placent sur des phénomènes négatifs (cheminées négatives ou bras de cheminée). Si votre chat se repose toujours au même endroit, vous pouvez être presque certain qu’il s’agit d’un croisement de réseaux négatifs ou d’un bras de cheminée !

Les abeilles, quand elles essaiment, vont fréquemment élire domicile sur des réseaux Peyré positifs ou des vortex, alors que les frelons ou les guêpes affectionnent les Peyré négatifs.

Les chauves-souris se regroupent dans des zones très positives, près des vortex ou des cheminées cosmotelluriques qui passent dans leur grotte.

Les oiseaux, également sensibles à ces phénomènes, construisent leurs nids dans des lieux positifs, sauf les hirondelles… Elles préfèrent les bras de cheminées qui, eux, sont négatifs. Mais alors, pourquoi dit-on que la présence des hirondelles dans une maison est un bon présage ? Les cheminées cosmotelluriques se trouvant à l’extérieur de la maison projettent parfois leur bras à l’intérieur de la maison. Au passage du bras, les hirondelles construisent leurs nids et arrêtent les bras de cheminées qui ne pénètrent plus dans la maison, enlevant ainsi une source de problèmes pour les habitants du lieu en créant une protection inattendue !


Un antique rucher à Thines

Une famille particulièrement bénéfique

 


extrait du livre géobiologie, enseignements et révélations des gardiens de la terre[1]

 

Endnotes:
  1. géobiologie, enseignements et révélations des gardiens de la terre: http://www.oviloroi.com/livres/livre-de-geobiologie/

Source URL: http://www.oviloroi.com/une-approche-visuelle-des-phenomenes-invisibles/


Expérience avec des êtres de lumière

by Yann | 25 avril 2017 16:00

Les êtres de lumière sont présents et disponibles pour accompagner l’évolution de notre ère. Vous trouverez dans cet article un témoignage de leur participation et collaboration lors d’un bain sonore dans un zome*[1] réalisé par Gilles, cofondateur, avec Mathilde, de l’association Fréquences Cristallines[2]. Il raconte ici son expérience et la richesse de sa collaboration avec les présences invisibles.


Gilles : Je tisse et jongle avec les fréquences cristallines. Les offre et les transmets à toutes celles et ceux qui souhaitent les accueillir et les chevaucher pour découvrir des contrées ou l’infiniment petit rejoint l’infiniment grand.
Ma pratique des bols, gongs et diapasons, s’est considérablement enrichie depuis que je la couple avec tout ce que j’ai acquis depuis 2009 en suivant les enseignements de Yann Lipnick.

De quelle manière ?

Tout simplement en œuvrant de concert avec les présences invisibles. Avec Yann j’ai appris à les côtoyer, à dialoguer et quand il le faut, à “faire corps” avec elles. Ce sont elles qui guident mes gestes, choisissent l’emplacement des bols, et m’invitent à faire chanter celui-ci plutôt que celui-là.
Ce sont elles qui donnent l’impulsion et génèrent les sons. Idem pour les gongs. Les présences m’adoubent et m’inspirent. Je ne suis que l’expression de leurs souhaits les plus profonds. Les vaisseaux véhiculent l’information. Et leur message sonore varie et se module en fonction du jour, de l’instant, du lieu et des participants.
Peut-être le jour viendra-t-il où bols et gongs sonneront sans mon intervention “physique” ? (Grand sourire) Je l’espère de tout cœur.

Pas à pas

À la base, mes “accompagnants” du début m’ont aidé, avec beaucoup de patience et de doigté, à dégrossir mes énergies les plus denses. Puis au fil des années, aux présences du début se sont substitués des guides et des êtres subtils en relation de plus en plus directe avec les ondes sonores et les fréquences cristallines. Il y eut d’abord un extraterrestre de la 113e dimension, puis un dragon de la 72e dimension dont je tairai le nom. Auriel, lui, est venu en même temps qu’une dragonne cristalline de la 47e et qu’un dragon cristallin de la 63e, rencontrés lors d’un stage axé sur les dons et capacités. Plus tard il y eut Akrymon, un intraterre ancré dans le monde cristallin. Enfin, au fur et à mesure des initiations et de l’amplification de mon acuité, mon guide actuel s’est profilé : il s’agit d’un archange non répertorié qui m’accompagne à chaque instant et regorge de savoir-faire – dont je n’ai d’ailleurs probablement pas encore découvert toutes les richesses.

Les dessous d’un moment magique

Quand je donne un bain sonore, dans quelque lieu que ce soit, j’arrive toujours plusieurs heures avant l’heure annoncée, et je commence invariablement par demander à Chouïa, aux dragons qui m’accompagnent et à certaines autres présences invisibles spécialisées de nettoyer de fond en comble l’endroit des présences indésirables, de toutes les mémoires, de toutes les traces d’énergies qui ne seraient pas les bienvenues. Sols, murs, plafonds, mobilier, circuits électriques, tout est minutieusement neutralisé, purifié. Puis je fais le nécessaire pour que soit installé à l’entrée de la salle un “sas de purification et d’alignement automatique », afin que chaque personne qui pénétrera la salle à partir de ce moment-là puisse bénéficier des meilleures dispositions et honorer avec le maximum d’intensité ces instants privilégiés. Je fais ensuite monter le lieu en fréquences vibratoires. Enfin j’appelle une présence spécifique pour le sacraliser. Quelques fois, je demande l’installation d’une cheminée ou d’un vortex cristallin, pour le temps du bain sonore.
J’appelle Mère Divine, Anges et Archanges, Dragonnes et Dragons, Nains et Korrigans, Elfes et Fées de la forêt. J’appelle aussi mes animaux totems, l’esprit du Hêtre de Ponthus et de Merlin… l’esprit des gongs et des bols himalayens, les fréquences cristallines et… l’immense Dragon de la 72e dimension qui habite les deux gongs cosmiques.
J’active le système Fahoky au plus haut niveau et demande à tous ces collaborateurs invisibles de se mettre sous la coordination de mon guide principal, afin de faire le nécessaire pour agencer la salle et placer chacun des bols où il devra être, en fonction du lieu, du moment et du public qui sera présent. C’est lui, Hâvarrki, le grand ordonnateur, le grand coordinateur, le chef d’orchestre, celui qui guidera mes mains, mes déplacements et mon intuition. Toutes les présences invisibles s’installeront dans la salle, et se feront le plus discrètes possibles, tout le temps que durera le concert. Sans elles, les bains sonores que je propose n’auraient pas cette indéfinissable qualité qui fait de chacun d’eux un moment si précieux que tous ceux qui y participent s’accordent à dire qu’ils combinent d’incroyables sonorités à la découverte de mondes intérieurs insoupçonnables.
À l’ouverture du bain sonore, je pose l’intention à haute voix, et demande intérieurement que ces vibrations puissantes pénètrent chacun au maximum de ses possibilités de réceptivité afin qu’il apprécie pleinement ce magnifique voyage dans l’infiniment bref du moment présent.
Enfin, à voix basse je répète sept fois le code d’activation qui permet d’ouvrir les portes de la 11e, 13e, 15e, 17e et 19e dimension, je me recueille quelques instants, vide et silence… et tout à coup, place aux ondes sonores et aux fréquences ! À la fin de chaque concert, je fais le processus inverse. Je remercie, désactive… et range, laissant pour quelques heures encore le lieu baigner dans les hautes fréquences vibratoires.

Mais encore

Hâvarrki a également participé en 2015 à l’implantation et la construction du zome. C’est sous sa guidance qu’ont été déterminés l’endroit précis, la surface, le volume, l’orientation de l’ouvrage, en parfaite harmonie avec les énergies du lieu.
Le centre du zome se trouve exactement à l’intersection de deux réseaux cristallins. Il est également traversé par un réseau arc-en-ciel. Une cheminée cristalline se trouve sous le grand gong cosmique et une cheminée arc-en-ciel, à l’extérieur, à quelques mètres de là. Un vortex cristallin est installé juste en son centre et un vortex arc-en-ciel légèrement décalé d’environ un mètre par rapport au centre du zome. L’un est dextrogyre, l’autre lévogyre.
Rien que du bonheur, de l’amour et de l’harmonie pour vous accueillir dans ce lieu qui abrite les premiers arbres de la forêt de Brocéliande.
À ne pas manquer pour monter en fréquences vibratoires avant d’aborder les secrets et la féerie de la forêt !
Toutes les facilitations et les différentes approches que je pratique sont considérablement amplifiées par les présences qui y résident. Il suffit de les expérimenter pour s’en convaincre.

Infinie Gratitude

Pour tout cela, et pour bien d’autres choses encore, je remercie avec infiniment d’Amour et de Gratitude, Mahïmla, Yann, Manà, et toutes les énergies invisibles et subtiles qui sont en moi autour de moi et m’accompagnent à chaque instant.

 

[3]voyage critallin,
thalasso sonore,
équilibrage énergétique
sur  www.frequences-cristallines.com[4]
en savoir plus sur  les zomes[5]

 

Endnotes:
  1. *: http://www.oviloroi.com/creations/dvd-zomes/
  2. Fréquences Cristallines: http://www.frequences-cristallines.com/
  3. [Image]: http://www.frequences-cristallines.com/
  4. www.frequences-cristallines.com: http://www.frequences-cristallines.com
  5. les zomes: http://www.oviloroi.com/creations/dvd-zomes/

Source URL: http://www.oviloroi.com/experience-avec-des-etres-de-lumiere/