Mesurer le champ d’énergie vitale

Pour évaluer le champ d’énergie vitale, nous mesurons la couche principale du champ éthérique, appelé aussi corps vital.

Cette couche, de près de 6 cm d’épaisseur, forme une bulle d’environ deux mètres de rayon autour du corps physique. Nous pouvons difficilement la mesurer seul. Cet exercice demande donc que nous soyons au moins deux. Si nous sommes en présence de phénomènes énergétiques positifs, le corps vital va se dilater. Si les phénomènes sont négatifs, il va se contracter. lire plus

Imprimer cet article

Bioénergie

Bioénergie signifie ici « énergie du vivant », une énergie invisible, mais palpable, sensible et mesurable par divers procédés. La bioénergie est le terme que l’on emploie pour décrire cette connaissance des forces de vie éthérique à l’œuvre dans la matière… lire plus

Imprimer cet article

Les esprits de la nature

espritLes esprits de la nature, appelés aussi « élémentaux », sont connus depuis les temps les plus anciens. Ils étaient respectés et vénérés par la plupart des gens qui voyaient en eux des sortes de divinités. Ils sont les Esprits Gardiens de la nature et veillent sur la croissance des animaux et des plantes. Ils composent la part spirituelle de la terre, des pierres, des forêts, de l’eau et de l’air. lire plus

Imprimer cet article

Le Feng Shui

Laissez-moi vous parler maintenant du Feng Shui tel que je l’ai redécouvert avec Jérôme Prampolini.

Loin d’une théorie poussiéreuse, constituée de recettes toutes faites et de principes rigides, le Feng Shui pratiqué à sa manière devient vivant, naturel et passionnant. Lui-même clair sentant et intuitif nous partageons nos recherches et découvertes depuis notre rencontre. Il a participé à bon nombre de mes stages et maîtrise les mesures de bioénergie ce qui nous permet de  » parler le même langage « . Ainsi j’ai pu vérifier l’impact des diverses pratiques de Feng Shui, et l’efficacité de ses méthodes. lire plus

Imprimer cet article

Géobiologie sacrée

saintgeosacreL’étude et l’analyse des sites sacrés sont une de mes principales passions. Depuis les temps les plus anciens, la connaissance des phénomènes positifs (réseaux sacrés, vortex, cheminées cosmotelluriques, courants telluriques, etc.) a été utilisée pour la réalisation et l’implantation d’édifices de pierre, depuis les mégalithes jusqu’aux cathédrales, en passant par les ponts, les châteaux et toutes autres constructions d’envergure.
Le domaine de la géobiologie sacrée consiste principalement en l’étude des temples anciens et des sites archéologiques. lire plus

Imprimer cet article