L’architecture bioclimagique

Ariane Bouche, architecte de métier, pratique le clair ressenti depuis plusieurs années et l’utilise beaucoup dans la conception de lieux de vie. Elle a acquit son diplôme de fin d’étude sur le thème de l’architecture bioclimagique.Elle réalise donc certes des maisons écologiques bioclimatiques, mais dans sa recherche elle intègre des éléments subtils. Ariane est parallèlement bioénergéticienne et géobiologue de l’école Ôvilorôi.

En lien avec le gardien du lieu

Chaque lieu est gardé par un gardien éthérique. Lorsque j’ai un projet d’habitat, je discute avec le gardien du lieu et je vois avec lui s’il est d’accord pour accueillir le projet, et quel sera le meilleur endroit pour positionner le bâtiment. Dans 99 % des cas il est d’accord et me montre l’endroit le plus vibratoire du terrain. Ainsi il peut me diriger vers un vortex ou un courant tellurique. Souvent il demande la nature du projet et me guide de manière à trouver l’endroit vibratoire le plus en accord avec la fonction du bâtiment. Par exemple, un dojo nécessitera un endroit plus ancré à la terre (tellurique) pour favoriser la pratique des arts martiaux, un lieu de méditation sera plus fort sur un endroit plus cosmique. Le clair ressenti et la pratique de la géobiologie appliqués à l’architecture me permettent de créer un bâtiment correspondant le mieux à sa fonction.

Des lieux de vie et habitants en interaction

À ma recherche architecturale j’associe également les archanges gardiens et les guides spirituels éthériques des personnes qui vont vivre dans le lieu. En fonction de chaque personne des formes, des structures particulières peuvent être mises en place de façon à les soutenir dans leur développement personnel. J’interroge donc leur guide pour qu’il puisse m’inspirer des formes, des proportions qui les aideront à évoluer.

Se recentrer

maison pour se recentrer

Cette maison compacte de forme hexagonale a été conçue pour une personne très dispersée. Les guides m’ont demandé de faire un bâtiment effectivement très compact pour l’aider à rassembler ses idées et à se recentrer. Seule la chambre à coucher est en extérieure pour que la nuit elle puisse continuer à intégrer les énergies cosmiques.

Se projeter

maison pour se projeter

Cette autre maison a été conçue pour une personne renfermée sur elle-même. L’avancée de la maison sert à projeter l’énergie vers l’avant afin que cette personne puisse se projeter dans la vie. La maison dans sa conception l’aide à se projeter vers les autres, à se confronter à la vie, à aller de l’avant.

Se connecter

Cette maison très cosmique a été conçue pour une petite famille. L’enfant était très connecté, la mère avait l’envie de découvrir le monde subtil. La forme de la maison permet de capter une grande quantité d’énergie cosmique et aux résidents de se connecter aux énergies subtiles. La base carrée favorise la connexion avec la terre. La chambre du petit garçon est orientée vers la vallée afin qu’il puisse continuer de projeter son regard sur le lointain et son énergie plus loin. La maison sert de capteur d’énergies subtiles, les habitants restent ainsi connectés au cosmos. La base carrée permet d’intégrer ces énergies.

Une architecture harmonieuse et magique

Dans ces trois exemples, c’est en dialoguant avec les guides des personnes et le gardien des lieux que je suis arrivée à dessiner ces maisons et à les positionner sur leur terrain. Chacune d’entre elles respecte l’environnement, mais elles ont ce quelque chose en plus : la magie des lieux ! Ces maisons sont conçues pour mettre en relation l’humain et l’environnement, mais aussi pour aider leurs habitants à mieux vivre et à évoluer en interagissant directement avec eux. Ce sont des maisons qui soignent !

Remerciements

Je remercie Yann Lipnick pour toutes ses recherches transmises à travers ses ouvrages et particulièrement son livre de géobiologie, Enseignements et Révélations des Gardiens de la Terre, qui offre une compréhension et une accessibilité de ce thème à tous.

Ariane Bouche

contact et siteweb : architecture bioclimatique
en savoir plus : livre de Géobiologie de Yann Lipnick

 

Imprimer cet article

Les commentaires sont fermés