Initiation à la colombe de la paix

 

Comme chaque année, il est possible de s’initier à la Colombe de la Paix, le lundi de Pentecôte. Voici le récit de l’initiation vécue par Yann il y a quelques années, extrait du livre Connais-toi toi-même.

Je ne saurais terminer ce livre sans partager avec vous une merveilleuse aventure qui nous est arrivée, lors de la rencontre annuelle de mes élèves en 2011. Ce que j’ai découvert ce jour-là, le 13 juin 2011, jour de la Pentecôte, dépasse de loin les imaginations les plus fertiles.

Lors de cette rencontre où nous étions plus de 140 personnes, nous faisions chaque midi une Merkabah collective que nous offrions à une présence spirituelle, afin qu’elle la dépose à l’endroit le plus adéquat du moment.

Le soir du 2e jour, alors que je m’apprêtais à me coucher, je reçus la visite d’Ain Soph, le Saint-Esprit, qui se manifesta telle une immense colonne de Lumière. Il venait me prévenir qu’il voulait présider la Merkabah du lendemain, lundi de Pentecôte. Il me recommanda de faire une activation collective au plus haut niveau et d’invoquer sa présence une fois la Merkabah activée : il nous réservait une surprise !

Le lendemain, je prévins tout le monde que la Merkabah serait spéciale et demandai à chacun de s’habiller d’une couleur unie, afin de créer un cercle arc-en-ciel. À midi, tous les participants se regroupèrent dans le grand zome de 12 m de diamètre qui faisait office de salle de conférence. Je dirigeai la méditation Merkabah comme Ain Soph me l’avait demandé, en la faisant monter au 7e niveau d’activation (ce qui est énorme quand on est aussi nombreux). Une telle Merkabah peut créer un disque énergétique de plusieurs dizaines de kilomètres de rayon.

J’invoquai la présence d’Ain Soph, qui se manifesta au centre du zome et de l’arc-en-ciel formé par notre cercle. La vibration s’intensifia et j’informai cette belle présence que nous étions prêts pour la surprise… Il disparut quelques secondes plus tard, pour laisser place à une immense colombe qui vint se poser parmi nous. Bien que n’étant pas clairvoyant, je sus instantanément qu’il s’agissait de la Colombe de la Paix. Elle se mit à tourner sur elle-même, comme pour regarder en face chacun des participants et ressentir quelles étaient les personnes prêtes à recevoir son initiation.

La présentation achevée, je m’attendais à ce qu’elle nous envoie sa bénédiction, mais ce qui se produisit alors dépassa de loin tout ce que j’aurais pu imaginer. La Sainte Colombe se divisa en une multitude de Colombes plus petites, qui s’envolèrent en direction de chaque participant. Elles se posèrent sur chacune de nos têtes et Ain Soph intervint à ce moment-là pour me donner la marche à suivre. Il nous fallait inviter la Colombe dans nos cœurs. Je retransmis l’information, de façon à ce que chacun puisse communier dans son cœur avec cette Sainte Présence.

Après quelques minutes de silence et d’intériorité, chacun de nous se sentit inondé d’une Paix Divine, dépassant largement l’idée que l’on peut se faire de la paix. Les Colombes avaient pénétré chacun de nos cœurs et une profonde sérénité emplissait maintenant tout l’espace.

Ain Soph me fit comprendre que la cérémonie était terminée, mais un certain temps s’écoula avant que j’invite tout le monde à sortir du grand zome, tant l’émotion était grande. Le cercle arc-en-ciel se transforma en ruban et nous nous retrouvâmes à l’extérieur, pour quelques photos de groupe. Un mélange de joie et d’extase se lisait sur chaque visage. Cependant, nous étions loin de soupçonner l’importance de ce que nous venions de vivre.

Alors que quelques photographes essayaient d’immortaliser ce moment, une gigantesque colombe formée de nuages se manifesta dans le ciel, comme pour confirmer que nous n’avions pas vécu un rêve.
Personnellement, je ne voyais là, comme la plupart d’entre nous, qu’un symbole, loin de me douter qu’il s’agissait en fait d’une véritable initiation.

Le soir venu, Ain Soph, l’Esprit Saint, revint vers moi pour me donner quelques explications.
La Colombe que nous avions reçue n’était pas qu’un symbole. Elle avait une réalité, perceptible par le clair ressenti. Ain Soph m’invita à mesurer les différents effets énergétiques provoqués par la présence de cette Sainte Colombe dans nos cœurs.
Il me fit comprendre qu’elle était vraiment vivante et qu’il était possible de l’activer.

Le lendemain matin, alors que certains d’entre nous se préparaient à partir, je fis une dernière réunion dans le zome, pour leur faire part des possibilités qui s’ouvraient maintenant à nous.
Je demandai à un volontaire de se placer au centre du cercle pour une expérience d’activation de la Colombe. Tout le monde se mit dans un état de réceptivité, curieux de percevoir ce qui allait se passer.

Quand la Colombe s’activa, le niveau vibratoire s’éleva d’un coup à 7000 % sur un rayon de 14 mètres ! Une émanation de paix vint remplir tout l’espace du zome : chacun prit conscience des nouvelles capacités qui s’ouvraient maintenant à lui, en tant que messager de la Paix et porteur de la Sainte Colombe.
L’activation dura 13 minutes au cours desquelles Ain Soph continua à nous faire des révélations.

Cette divine Colombe ne peut être reçue qu’un jour par an, le jour de la Pentecôte. Pour l’accueillir, il faut se préparer intérieurement en élevant son niveau vibratoire. Seul, Ain Soph peut l’offrir au cours de certaines initiations, comme le Consolamentum des Cathares.

Les porteurs de cette Colombe peuvent l’ensemencer dans le cœur de leurs frères humains. Ils ont la capacité de la faire sortir pour l’envoyer, telle une messagère de paix, vers ceux qui en ont le plus besoin.
Ceux qui la reçoivent de cette façon-là peuvent l’inviter à rester avec eux, mais il leur est impossible de la transmettre à leur tour.

Il nous révéla les différentes fonctions de cette Colombe :

  • répandre la paix ;
  • purifier les êtres et les karmas ;
  • faire monter les âmes dans la Lumière ;
  • apaiser le mental.

Elle est aussi la messagère de nos prières… Activée avant de réaliser une Merkabah, elle prend des proportions gigantesques et peut opérer des miracles…

Pour couronner toutes ces révélations, Ain Soph nous invita à faire une activation collective, c’est-à-dire faire fusionner toutes nos Colombes en une seule.

Une fois de plus, une unité se créa et la grande Colombe se manifesta comme la première fois, le jour de la Pentecôte. Elle fit un tour sur elle-même en envoyant une ultime bénédiction. Chacun prit alors conscience de la profondeur du merveilleux cadeau dont il était maintenant dépositaire. Le niveau vibratoire s’éleva en quelques secondes, remplissant l’espace d’une Paix jusque-là inconnue…

Suite à ces différentes révélations, chacun se sentit investi d’une nouvelle responsabilité, et c’est le cœur serein que nous avons regagné nos demeures, conscients que désormais, rien ne serait plus comme avant. Nous étions devenus des Messagers de la Paix…

Plusieurs semaines plus tard, je m’aperçus qu’il était facile de reconnaître les porteurs de la Colombe. Il suffisait de mesurer : ceux chez qui elle s’était installée avaient une aile qui dépassait de chaque côté de leur cœur !… Je découvris ainsi que certaines personnes étaient habitées par cette Colombe, à leur insu…
J’en fis part à Ain Soph qui me révéla que cette initiation était acquise pour toujours, et que les personnes chez qui je l’avais découvert avaient sûrement été initiées au temps des Cathares…

Un an plus tard, alors que j’animais un stage sur les êtres de Lumière le jour de la Pentecôte, j’invoquai la présence d’Ain Soph, pour donner à nouveau cette initiation à tous les participants. Il nous conseilla de faire une cérémonie pour accueillir cette initiation et la grande surprise fut pour ceux qui étaient déjà habités par la Colombe de la Paix, car il proposa une initiation supplémentaire. Il s’agissait de donner à la Colombe son rameau d’olivier.
Lors de cette petite cérémonie, nous fîmes fusionner nos colombes en une seule, qui s’envola vers les cieux et revint avec un rameau. Elle se redivisa alors, et chacun de nous retrouva sa colombe munie de son rameau d’olivier.

 

Colombe rubans

 

Au-delà des multiples possibilités que nous possédons naturellement, les cadeaux, les capacités, les dons, les initiations que les Présences Spirituelles nous octroient, sont le reflet de l’Amour qu’elles nous portent.

Être un messager de la Paix est un cadeau que chacun de vous peut demander en se faisant initier par Ain Soph, le jour de la Pentecôte.

Par ce récit, je vous invite à poser cette demande afin que nous soyons toujours plus nombreux à répandre autour de nous les fondements d’une vie fraternelle et le rayonnement de la Colombe de la Paix.

À cet instant, soyez bénis par la Sainte Colombe qui repose dans mon cœur !

Yann Lipnick

Imprimer cet article

9 commentaires

  1. Bonsoir Yann,
    Pour la pentecôte, cette année en Bretagne, je suis en stage avec plusieurs personnes, mais seulement le samedi et le dimanche. Est-il possible de faire cette initiation de la colombe de la paix le dimanche ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Bonjour,

      Je suis désolé mais, sauf exception, cette initiation n’est possible que le lundi de Pentecôte.

      Bien à vous,
      Yann

  2. bonjour, je viens de découvrir votre existence via les conférences et vos livres cela me rend heureuse. J’ai lu « Chroniques de l’Ascension » , une partie de moi pense que c’est réelle et l’autre que c’est de la science fiction! je désire participer à un de vos stage de clair ressenti et j’ attend les dates. Je lis et relis  » connais toi toi même… », j’applique timidement vos conseils et me relie de plus en plus. J’arrive à un tournant de ma vie (60 ans) et souhaite oeuvrer pour la planète.Au plaisir de vous rencontrer, peut être à la pentecôte 2015. Merci

  3. bonjour, je ne comprends pas pourquoi mon commentaire qui était en attente de validation , cela fait 1 mois, n’apparait pas ? ….. y a t il des commentaires qui ne méritent pas leur place ?
    merci cette fois de me répondre
    cordialement

    • Bonjour,

      Je suis parfois en voyage, même assez souvent et je n’ai pas toujours le temps de répondre, voire je n’ai plus de connexion pendant quelques jours…

      Mes excuses,
      Yann

Les commentaires sont fermés